Plateforme pour l'industrie métallurgique

NL | FR

Tôlerie

Une nouvelle machine de découpe laser dix fois plus rapide

La Mazak Nexus 3015 répondait parfaitement aux exigences de MEBF. Avec son faible encombrement, la qualité de la coupe et sa rapidité de travail, elle a fortement séduit.

Texte | Valérie Couplez

Photos | Valérie Couplez

8 décembre 2021 Temps de lecture 10 minutes

Partager cet article

À Liège et dans ses environs, l’industrie métallurgique a toujours été florissante. Avec des racines remontant à 1924, MEBF y a également apporté sa contribution. Forte de son expérience dans un large éventail de processus d’usinage des métaux, l’entreprise fournit à ses clients des assemblages entièrement personnalisés. Pour ses travaux de découpe, MEBF peut compter depuis peu sur le laser à fibre Nexus 3015 de Mazak. Une machine qui convainc au quotidien par sa flexibilité et sa rapidité, essentiellement. 

L’entreprise MEBF s’est implantée non loin des bords de la Meuse, à Herstal. Née de la fusion de deux sociétés, Metaux Emboutis et Etienne Bonne Fortune, MEBF rassemble plus de 150 ans d’expérience dans le travail des métaux. Grégory Pelzer, le PDG, raconte : « Pour moi, l’histoire a commencé avec Etienne Bonne Fortune. Une entreprise qui a toujours eu une forte réputation dans la métallurgie. Après la reprise en 2016, j’ai réussi à insuffler un vent nouveau avec toute l’équipe, ce qui a résulté, entre autres, dans la production d’armoires de désinfection pour les chariots de supermarché. Cela a permis une belle croissance mais à Grâce-Hollogne, l’espace manquait pour s’étendre davantage. C’est pourquoi je me suis mis à la recherche d’un partenaire complémentaire, tant en termes d’usinages que de débouchés.

Grégory Pelzer (à gauche) avec ses deux opérateurs et Nikolaj Opstoel (à droite) : « Les opérateurs ont également été immédiatement enthousiasmés par la machine, sa commande moderne à écran tactile et sa hauteur ergonomique pour le chargement et le déchargement des plaques. »

Synergie par la complémentarité

M. Pelzer l’a trouvé chez Métaux Emboutis, une entreprise familiale de quatrième génération dont l’atelier couvre plus de 6 000 m². Le début d’une histoire de synergie et de croissance dans le domaine de la mécanique de précision. Avec des clients (internationaux) de renom dans les secteurs de la défense, de l’électricité, de l’aviation et de l’automobile, cette stratégie s’est avérée être la bonne. Pelzer : « Nous pouvons soulager nos clients de tous leurs soucis avec des constructions mécaniques sur mesure, de la conception au produit fini, y compris le traitement de surface. Également pour les travaux plus complexes. Nous pouvons réaliser tous les processus d’usinage des métaux en interne, avec une équipe de 38 personnes expérimentées. Cela nous procure une énorme flexibilité pour répondre rapidement aux questions. Pour Pelzer, la fusion a marqué le coup d’envoi de l’optimisation du parc de machines.

Découpage laser: de trois à un

Le regard de M. Pelzer a notamment été attiré par le département de découpe au laser, qui disposait de trois machines de découpe au laser CO2. « Il s’agissait, il est vrai, de grandes machines, qui pouvaient traiter un volume suffisant mais ici nous ne travaillons en fait qu’avec une seule équipe. Les machines n’étaient plus adaptées à nos activités et étaient également très vétustes. Lorsque j’ai découvert le laser à fibre sur un salon, j’ai immédiatement entrevu son potentiel pour nous en raison de sa rapidité et de sa polyvalence. » La Nexus 3015 de Mazak répondait parfaitement aux exigences de MEBF. Avec son faible encombrement, la qualité de sa coupe et sa rapidité d’exécution, elle a séduit M. Pelzer. « Dans le domaine de l’usinage, Mazak est synonyme de qualité, de précision et de fiabilité. J’ai supposé que ce serait la même chose pour la découpe au laser. Et ils ne m’ont pas encore déçu », ajoute encore Pelzer.

« Nous avons multiplié la vitesse par dix », calcule M. Pelzer. « Cela est dû en partie au fait que la machine est divisée en deux parties, ce qui nous permet de déjà préparer la tôle suivante. »

Plus rapide, meilleur marché et plus qualitatif

Après trois mois, MEBF récolte déjà tous les bénéfices de l’investissement. « Nous avons multiplié la vitesse par dix », calcule M. Pelzer. « Ceci provient notamment du fait qu’elle est divisée en deux parties, de sorte que nous pouvons déjà préparer la tôle suivante pendant que la précédente est en cours de découpe. Mais en même temps, nous réduisons les coûts et avons fait de nets progrès en matière de qualité et de précision. Les opérateurs ont également été immédiatement enthousiasmés par la machine, sa commande moderne à écran tactile et sa hauteur ergonomique pour le chargement et le déchargement des tôles. Une machine qui est également conviviale, car les temps de réglage ont été réduits de manière drastique. » La coopération avec Mazak s’est déroulée dans les règles de l’art. « Dès la phase de devis, il était clair qu’ils avaient vraiment prêté une oreille attentive à nos besoins. Et cela a continué à être le cas. Par exemple, Mazak nous a aidé à envoyer les dessins de notre logiciel de CAO/FAO vers la machine. C’est un partenaire qui suit l’évolution de la technologie. Et la proximité de l’entrepôt européen de Leuven crée une énorme confiance dans le fait que cette réactivité sera également assurée à l’avenir. »

Une machine qui se caractérise également par sa convivialité, car les temps de réglage ont diminué de façon drastique.

Continuer d’optimiser et d’automatiser

Bien que la machine y fonctionne à grande satisfaction depuis trois mois, le projet n’est pas encore complètement terminé. « L’objectif est maintenant de mettre en place toute l’organisation autour de la machine de découpe au laser, afin de franchir également le cap vers l’automatisation. La découpe au laser n’est pas notre activité principale, mais c’est une technologie qui nous aide à réaliser de belles choses pour nos clients. Pour l’heure, nous travaillons d’arrache-pied à optimiser tous les programmes et paramètres en fonction du matériau et de l’épaisseur. En y ajoutant l’automatisation à terme, notre capacité pourra enregistrer une croissance organique et nous pourrons assurer notre avenir. »    

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Alexander Dewaele

Chef D’édition

Vous voulez créer plus de visibilité en ligne via Metaltech ? Appelez le +32 477 22 41 29 ou envoyez un e-mail à l'adresse ci-dessous.

0%